30 janvier à distance : 13èmes Rencontres maternelle du GFEN

Lire le reportage du Café Pédagogique

Les vidéos des conférences seront prochainement en ligne et les actes sont en préparation.




Les incertitudes liées à la  situation sanitaire et ses conséquences sur l'organisation d'un évènement tel que les rencontres "Pour que la maternelle fasse école" nous conduisent à une alternative à distance. Nous avons conscience que ce format ne peut en aucun cas se substituer à la véritable rencontre durant laquelle la confrontation de points de vue se construit au cours d'une communication où s'entremêlent le geste et la parole,la spontanéité des échanges, le croisement des regards... Mais dans une période où l'isolement forcé se double de l'empêchement de penser collectivement le métier, il nous semble important de maintenir l'évènement pour faire lien,garder le contact.

"Tous capables ! " disons-nous... Malgré nos réticences, appuyons-nous sur ces moyens techniques qui nous permettent la mise en réseau et la poursuite d'une réflexion sur les gestes du métier à l'école maternelle.

Le format proposé pour ces rencontres est allégé puisque réduit à une demi-journée (voir le programme ci-dessous) et nécessite de la part des concepteurs d'atelier(tous bénévoles) de revoir leurs objectifs, les contenus, la forme des échanges: un gros travail de préparation en amont. D'autre part, la diminution drastique de la subvention du MEN accordée cette année nous fragilise financièrement. C'est pourquoi, nous vous proposons une participation aux frais: adhérents : 5€ - non-adhérents : 10€ - plus si vous souhaitez apporter votre soutien au GFEN.


Explorer et développer le pouvoir du langage dès l'école maternelle

À distance

Samedi 30 janvier 2021 - de 9h15 à 12h45

Les 13èmes rencontres Maternelle du GFEN arrivent quelques mois après une reprise inédite à la rentrée de septembre, faisant suite à ce temps suspendu de la pandémie qui a remis en question la place et la fonction de l'école et des enseignants. Des familles ont pratiqué un préceptorat averti et outillé, d'autres se sont arrimées tant bien que mal à des propositions d'activités à distance, prenant davantage conscience de l'importance de l'institution scolaire et du fait qu'enseigner est un véritable métier, qui ne peut s'improviser. Dans ce contexte où les inégalités socio-scolaires se sont amplifiées, il nous a paru impérieux à la fois de se ressaisir d'un métier qui ne peut s'enfermer dans des prescriptions technicistes et de se recentrer sur des questions vives autour de la lecture et de l'écriture.

A l'occasion de ces rencontres, nous vous proposons une réflexion et des pratiques sur cet enseignement complexe et ambitieux. Parler, lire, écrire, comprendre, raconter, produire de l'écrit à l'école maternelle sont des activités exigeantes pour les enfants qui apprennent à nommer les objets du monde puis à les réfléchir, dans un échange tissant des relations aux autres et contribuant à l'édification de soi.

  • Comment construire une confiance dans le groupe-classe pour créer le besoin d'apprendre ?
  • Comment faire avec les jeunes enfants pour qu'ils« s'élèvent » et réussissent ?
  • Comment mettre en partage le patrimoine culturel commun ?
  • Comment créer une dynamique dans l'apprentissage de la langue écrite, solliciter et accompagner les questionnements sur les codes de l'écrit ?
  • Comment l'école peut-elle concrètement transformer le rapport au langage et à la langue ?
  • Comment enseigner la compréhension ?
  • Comment changer les « mobiles d'agir » des enseignants ?
  • Comment penser le métier comme une construction collective où être concepteur de son activité professionnelle donne sens au métier ?

Les 13èmes rencontres permettront de mutualiser des pratiques, confronter des points de vue, se nourrir de travaux de recherche pour faire des ponts entre les choses et recréer des liens entre les gens, tout simplement.

Programme des rencontres à distance

9h15- Ouverture

9h30 - CONFERENCE INTRODUCTIVE

Rapport au langage : évolution ou révolution ?

Avec la scolarisation, le langage des jeunes enfants est en constante évolution. Si pour certains élèves, les pratiques scolaires sont vécues en continuité de l'expérience familiale, pour les moins habiles, elles supposent et visent à provoquer une révolution du rapport au langage.  Sur quels plans ? Quelles situations et sollicitations sont de nature à faciliter ce retournement ?

Jacques Bernardin, président du GFEN

10h15 - ATELIERS

1/ Penser/parler pour apprendre en éducation physique

Avant, je faisais des ateliers, maintenant je fais de la « gymnastique ». Donner du sens aux apprentissages en EPS, permettre le progrès de tous et toutes, mettre en jeu la pratique réflexive des élèves... sont les objectifs d'un module de gymnastique en référence à la pratique sociale.

Pascale Boyer, GFEN & Claire Pontais, Centre EPS & Société

2/ Lire, c'est comprendre

Pourquoi et par quels moyens inscrire les jeunes élèves dans une dynamique de questionnement du monde ? Quelles modalités de médiation aux objets culturels pour développer des postures singulières et collectives de questionnement dès le plus jeune âge ? Comment inscrire la réponse dans une nécessité de savoir au-delà de ce qui est visible ?

Dominique Piveteaud, GFEN 28 &Pascale Billerey, GFEN 25

3/ Culture matérielle : transformer le rapport au langage

Par l'observation d'objets « inconnus », installer une posture de chercheur chez les jeunes enfants en articulant représentations graphiques et échanges entre pairs. Par l'appropriation d'un vocabulaire adapté, il s'agit de mettre en partage un patrimoine culturel commun.

Jacqueline Bonnard, GFEN 37

4/ Commencer à écrire tout seul

C'est ce que nous disent les programmes de 2015. Mais comment amener de jeunes élèves à produire des textes et à gérer toutes les opérations mentales de l'écriture ? Comment entrer dans la complexité de ces activités, avec quelles aides et quels outils ?

Viviane Ghesquière & Corinne Ojalvo, GFEN Maternelle

11h45 - CONFERENCE

Enseigner, un métier empêché ?

Prendre appui sur l'analyse de l'activité, comprendre le travail« ordinaire », avoir un souci d'efficacité et de santé au travail,faire des compromis pour tenir ensemble ces deux dimensions, étudier les tensions entre ce qu'il y a à faire, ce qui est fait, ce que l'on voudrait faire, ce que l'on n'arrive pas à faire, donner du sens au métier et du pouvoir d'agir aux professionnels... autant de problématiques à déplier.

Frédéric Saujat,enseignant-chercheur, Aix-Marseille université

12h30 - Clôture

12h45 - Fin des travaux

Ces rencontres sont ouvertes à toutes et tous :

enseignants, parents, éducateurs, formateurs, ATSEM, AESH, animateurs, professionnels de la petite enfance, élus et responsables des collectivités locales, cadres des institutions, militants associatifs...

Inscriptions

Les inscriptions sont closes.

Participation aux frais : adhérents : 5 € - non-adhérents : 10 € - plus si vous souhaitez apporter votre soutien au GFEN.
Le lien pour accéder à Zoom vous sera communiqué après votre inscription.

Avec le soutien de :



Lire l'interview de Jacques Bernardin dans le Café pédagogique (13 janvier 2021)

Dans la même rubrique

Lire aussi...