GFEN et collectifs

Le GFEN fait partie de...


Le Lien (Lien International d'Éducation Nouvelle)

Le Lien International d'Éducation Nouvelle (LIEN) créé en 2001, met actuellement en synergie les groupes d' Éducation nouvelle de France, Suisse, Belgique, Luxembourg, Catalogne, Russie, Togo, Maroc, Bolivie...

Site du LIEN : http://www.lelien.org


Le CAPE (Collectif des Associations Partenaires de l'École Publique)
Déclaration commune
Nos associations nationales ont une proximité fondatrice avec l'École publique (1).
Qu'elles soient association complémentaire de l'École, mouvement pédagogique, mouvement
d'éducation populaire, parfois les deux ou les trois en même temps, elles situent leur action
avec, dans et autour de l'École.
Elles ont pour beaucoup contribué à la construction de l'École de la République, en la
promouvant, en la faisant progresser, en s'attachant à la rendre plus démocratique au-delà de
l'accueil de tous les enfants et de tous les jeunes, par un accès réel à la diversité des savoirs.
Sans elles, jamais l'éducation scolaire n'aurait eu la forme de son service public, ses contours,
ses fondements, ses réalités. Parce qu'elles en partagent et font vivre les valeurs d'égalité, de
justice sociale, de liberté, de solidarité et de fraternité et font de la laïcité leur culture
commune.
Sans elles, jamais sans doute l'éducation ne se serait étendue au-delà de la famille et de
l'École pour prendre place dans la cité. Nos associations favorisent par la diversité de leurs
actions l'implication de chacun dans la mise en oeuvre d'une éducation globale
Attachées à la dimension nationale de l'École et des politiques publiques d'éducation, elles
savent aussi que la continuité territoriale de la République implique une nécessaire et réelle
convergence de l'action de l'État et des collectivités territoriales. Nos associations en sont
d'ailleurs des partenaires reconnus, mais indépendants et autonomes dans leurs projets.
Nous sommes un des acteurs d'une éducation devenue plus que jamais mission partagée.
Notre philosophie éducative, nourrie de l'éducation nouvelle et de l'éducation populaire, se
fonde sur trois convictions :
  •  L'éducabilité de tous les enfants et de tous les jeunes sans aucune exception.
  •  La dimension émancipatrice des savoirs pour penser, être et faire.
  •  L'implication des enfants et des jeunes dans leurs apprentissages.
Notre action se conçoit en étroite articulation avec tous les acteurs de le l'éducation, dans une
perspective réelle d'éducation et de formation tout au long de la vie. Elle vise à combiner et
faire interagir les dimensions formelles, non-formelles et informelles de l'éducation de base
afin de qualifier des personnes autonomes et solidaires capables d'apprendre toute leur vie et
de se situer dans un monde complexe et incertain.
Pour que tous les enfants et les jeunes de notre pays soient les enfants de la République, ils
doivent y être préparés et y grandir dignement. C'est le sens de notre engagement.
A l'heure où notre société est confrontée à des transformations inédites par leur nature, leur
ampleur, leur ambivalence, leur brutalité parfois, où les responsabilités humaines sont
étendues dans leurs objets et leurs périmètres, seule une politique éducative publique
imaginative, ayant pour mission l'élévation de la citoyenneté démocratique, faisant appel à
toutes les forces éducatrices devrait prévaloir. Nos associations sont prêtes à y concourir.
Afin de conforter leur travail et leur efficacité au service d'une éducation humaniste et laïque,
  • elles décident de renforcer leur coopération pour
  • organiser la réflexion collective sur les grandes questions éducatives et pédagogiques dansla diversité des approches et des positions,
  • créer les conditions de leur expression publique sur les politiques éducatives et scolaires,
  • faire connaitre et promouvoir les réalisations de chaque association constituante(publications, formations, évènements, etc.)
  •  établir un rapport collectif plus efficace dans les relations politiques et fonctionnelles avec l'État, en particulier le ministère de l'éducation nationale, les associations nationales de collectivités territoriales.
(1) Par le terme École, nous entendons l'ensemble de l'éducation scolaire initiale, de la
maternelle au lycée, ainsi que les diverses formes de l'enseignement supérieur
Le 6 janvier 2010,

Site du CAPE : collectif-cape.fr/
Composition du CAPE

AFEV : http://www.afev.fr/
AFL : http://www.lecture.org
CEMEA : http://www.cemea.asso.fr
CRAP- Cahiers pédagogiques : http://cahiers-pedagogiques.com/
Éducation & Devenir : http://education.devenir.free.fr/
EEDF : http://www.eedf.fr/
Fédération des clubs UNESCO : http://www.eedf.fr/
Fédération des CMR : http://www.lescmr.asso.fr/
Fédération des PEP : http://www.lespep.org/
Fédération Léo Lagrange : http://www.leolagrange-fnll.org/
FESPI : http://www.fespi.fr/
FOEVEN: http://www.foeven.asso.fr
Francas : http://www.francas.asso.fr
ICEM-pédagogie Freinet : http://www.icem-pedagogie-freinet.org/
Ligue de l'Enseignement : http://www.laligue.org
OCCE : http://www.occe.coop


Notre école , notre avenir

Notre pays a cette chance extraordinaire de disposer d'un grand service public laïque d'Education. Il traduit notre choix républicain d'une société où tous les citoyens vivent ensemble. Mais imagine-t-on ce que deviendrait ce principe, sans ce tour de force de l'accueil de tous les jeunes, sans distinction, réalisé quotidiennement par notre École ?

Cette Ecole publique, que nous aimons pour ses réussites incontestables, rencontre aussi des difficultés. C'est pourquoi nous souhaitons passionnément qu'elle évolue et se transforme pour s'acquitter vraiment de sa mission démocratique : faire réussir tous les jeunes, pas seulement les plus favorisés ou les plus « méritants ».

Pour nous, ce débat et cet effort concernent tous les citoyens car, à travers l'avenir de la jeunesse, c'est celui du pays qui se joue.

Or, en lieu et place de ce que devrait nécessiter cette grande cause nationale, rassemblant largement les citoyens, à quoi assistons-nous ? Au spectacle d'une politique gouvernementale qui, au-delà des habillages, ne voit dans l'Education qu'un moyen d'économiser. Plus que tout discours, la préparation du budget 2009 en est la démonstration : 13500 suppressions d'emplois programmées, soit, dans le cadre triennal dans lequel ce budget s'inscrit, plus de 40 000 postes promis à disparition sur les 3 ans, à rajouter aux 11 200 suppressions de cette année !

Tout n'est sans doute pas question que de postes en matière éducative, mais nous affirmons que rien ne pourra se faire dans cet acharnement d'un « toujours moins de postes » ! Rien ne pourra davantage se faire avec des réformes à marche forcée encore moins lorsqu'elles aboutissent à de vraies régressions. Rien ne pourra se faire non plus si l'Etat ne cesse de se désengager de ses missions, déléguant hors de l'école ce qu'elle doit assurer pour tous.

Aussi, nous poussons aujourd'hui un cri d'alerte : cette politique va détériorer sur le long terme le service public d'Education. Elle porte tous les ingrédients pour que se développe une école à deux vitesses dans une société minée par les injustices et les inégalités.

De ce projet, nous ne voulons pas ! Nous voulons une politique éducative ambitieuse faisant avancer notre Ecole publique en mettant au cœur la réussite de tous les jeunes. Nous voulons pour cela d'autres choix.
Nous en appelons à toutes celles et tous ceux qui pensent que l'Education est une richesse pour notre pays, que l'avenir se joue aujourd'hui, à toutes celles et tous ceux qui refusent que la politique suivie n'entraîne, pour de nombreuses années, le service public d'Education dans l'affaiblissement. Quelle place veut-on donner à l'Education dans notre pays ? Quel citoyen, quelle citoyenne, veut-on préparer ? Nous n'acceptons pas que la société découvre a posteriori qu'on aurait répondu à sa place, en catimini, à ces questions fondamentales !

Alors, mobilisons-nous ensemble, débattons, parlons, proposons, interpellons l'opinion, agissons sans attendre !

La mobilisation continue !

Les 25 organisations à l'initiative de cet appel :

AFL - Cé - CEMEA - CRAP-Cahiers pédagogiques - EEDF - FAEN - FCPE - FEP-CFDT - FERC-CGT - FGPEP - FIDL - FOEVEN - Les FRANCAS - FSU - GFEN - ICEM-pédagogie Freinet - JPA - La Ligue de l'Enseignement - Fédération Léo Lagrange - OCCE - SGEN-CFDT - SUD Education - UNEF - UNL - UNSA Education

Dans la même rubrique

Lire aussi...