Conférence "Le rapport au savoir en milieu populaire" de Jacques Bernardin, Verdun, 19 septembre


ENTREE LIBRE SUR RESERVATION
jdubois3@ac-nancy-metz.fr
sylvie.cortes@ac-nancymetz.fr
Lieu : Lycée professionnel Alain-Fournier
12, avenue du pdt Kennedy VERDUN

Malgré un engagement important de la profession pour tenter d'enrayer les difficultés scolaires, celles-ci perdurent. Pourquoi touchent-elles plus fortement les jeunes de milieux populaires ? La dimension socialement ségrégative de l'échec scolaire ne cesse d'interpeller les principes de justice et d'égalité, est un défi pour les enseignants, pourtant soucieux de démocratiser l'école.

Quelles logiques sont à l'oeuvre, à notre insu ?

Du côté des élèves, on sait que les conditions initiales de socialisation ont des incidences sur leur façon d'être et de faire. De la maternelle au collège, qu'est-ce qui « fait la différence » ? Quel sens les élèves donnent-ils à leur présence à l'école et à ce qu'on leur enseigne ? Qu'est-ce qu'apprendre de leur point de vue ? Face aux situations et aux objets de savoir, quelles conduites adoptent-ils et dans quelle mesure contribuent-elles à la différenciation des résultats ? Autrement dit, qu'est-ce qui caractérise leur rapport à l'école et au savoir ?

Du côté des pratiques enseignantes, comment répond-on usuellement aux difficultés ? Plus coûteuses en temps et en énergie, les adaptations pédagogiques ont parfois des effets décevants. Face à ce qui est ressenti comme des impasses propres à nous faire baisser les bras, il importe de faire le point pour y voir plus clair et ressaisir ces questions de métier.

Mieux comprendre ce qui nous échappe mais aussi explorer des pratiques alternatives, propres à redynamiser les élèves et à revitaliser le sens d'enseigner : tel sera l'enjeu de nos échanges.

Télécharger la présentation

Dans la même rubrique

Lire aussi...