La Lettre de l'AFEF n°101, octobre 2020


La Lettre de l'AFEF n°101
Octobre 2020


Cher.e.s collègues, professeurs, chercheurs, chefs d'établissement, formateurs, inspecteurs, responsables ou adhérents d'associations et syndicats engagés dans la défense de l'École publique,

L'AFEF, association française pour l'enseignement du français, lutte depuis cinquante ans pour la démocratisation de l'école en étudiant plus spécifiquement le rôle qu'y jouent les usages du langage, les formes et outils de communication, notamment dans les réformes en cours. Et l'entrée en force du numérique dans l'École fait partie de nos inquiétudes, non en soi, mais par le manque d'une réflexion sérieuse sur ses bénéfices et ses dérives, mercantiles, pédagogiques...  Les « États généraux du numérique » organisés à Poitiers les 4-5 novembre par le ministère ne contribuent pas à nous rassurer : le risque est grand que, confortés par la présence de grandes entreprises privées du numérique invitées, ces journées prennent la forme d'une mascarade où l'inventivité et l'engagement des enseignants pendant le confinement seraient dévoyés pour inviter à une numérisation plus large, peu soucieuse de ses effets réels sur les apprentissages des élèves et la charge de travail des enseignants. 

Pour ces raisons nous invitons tous ceux et celles qui pensent que s'impose un vrai débat sur les défis du numérique à l'école, à se joindre à nous pour y réfléchir. Nous organisons donc un « contre-sommet du numérique », un Forum Ecole Alternumérique, les mêmes deux jours, à Poitiers aussi, de manière symbolique pour vous donner la parole. L'épidémie impose ses règles. Nous ne pourrons être qu'une quarantaine tout au plus, dans une grande demeure qu'une de nos adhérentes met à disposition. 

Nous avons organisé le débat sous forme de trois ateliers successifs préparés par un questionnaire (sous ce lien). Dans un premier temps nous posons la question du numérique et de l'Intelligence Artificielle sous l'angle anthropologique, écologique et technologique. Il s'agit d'analyser en quoi, pourquoi et comment l'école doit s'en emparer.  S'agit-il d'un progrès ? D'une direction dangereuse ? 

Dans un deuxième axe c'est la question pédagogique qui s'impose : en quoi le numérique transforme-t-il la pédagogie et en retour en quoi celle-ci transforme-t-elle le numérique ?

Enfin un troisième axe plus politique interroge le numérique comme cheval de Troie d'une gouvernance verticale néolibérale, pour déstructurer le système public, le marchandiser, contribuer à la sélection des élites et la mise sous contrôle étroit de tous les agents du système éducatif. Big data et Big brother sont-ils en chemin ? Question : comment résister ? 

À l'issue de ces deux journées, nous souhaitons aboutir à un manifeste : 
Pour un usage démocratique du numérique.

Selon vos possibilités vous pouvez répondre à notre demande de trois façons :

  1. Vous souhaitez participer physiquement ou virtuellement à ces travaux ;
  2.  Vous envoyez une contribution écrite pas trop longue (sur un des axes ou sur tous) qui entrera dans le débat ;
  3. Vous apportez votre soutien nominal à notre initiative en nous permettant avant la tenue de ces journées et pour leur donner de l'ampleur médiatique de mentionner votre nom, statut professionnel ou autre.

Merci de lire le questionnaire et de nous répondre à l'adresse suivante : afef.contact@gmail.com

Bien associativement, 

Viviane Youx, présidente - Dominique Bucheton, vice-présidente – Isabelle Henry, secrétaire – Mathieu Billière, Membre du CA, à l'initiative de ce projet.

Lire la suite

 

Dans la même rubrique