Colloque du CRILJ "De la mémoire dans la littérature pour la jeunesse : racines, souvenirs, transmission" 13-14 octobre, Paris


colloque du Centre de recherche et d'informatisation sur la littérature pour la jeunesse (CRILJ)

De la mémoire
dans la littérature pour la jeunesse :
racines, souvenirs, transmission


Vendredi 13 et samedi 14 octobre 2023

Auditorium de la médiathèque Marguerite Yourcenar, 41 rue d'Alleray, 75015 Paris

« Comment appelles-tu ces choses auxquelles on pense avant de s'endormir et qui rendent un peu triste » demandait parfois Petit Pote.
Et Grosbert répondait : « Voyons, Petit Pote, je te l'ai déjà dit, ce sont des souvenirs.»

Elzbieta

En 2023 — 2024, les projets du CRILJ questionnent divers aspects de la mémoire, individuelle, familiale, collective ou historique, présents dans une littérature pour la jeunesse qui se révèle, selon les termes d'Anne Schneider, largement, « veilleuse de mémoire ». Les démarches mettront en évidence ce que ces publications, dans leur diversité, retiennent, oublient, refoulent, saturent, montrant, comme le disait Diderot, que « La mémoire, c'est cette propriété qu'a le vivant de transcender le temps. Elle assure à la fois la survivance du passé et la persistance du présent dans l'avenir. »

Le colloque pluridisciplinaire « De la mémoire dans la littérature pour la jeunesse : racines, souvenirs, transmission » réunira universitaires, enseignants, professionnels du livre et de l'enfance, acteurs du monde institutionnel et associatif, pour un temps de réflexion et d'échange. Il explicitera comment les ouvrages accessibles à la jeunesse mettent en scène l'activité de mémoire en tant que fonction essentielle de la pensée, favorisant la structuration de l'être humain, dès sa petite enfance, en tant  que sujet. Le colloque expertisera ainsi le rôle des livres comme lieu d'accueil et de construction de la mémoire, regardant comment les livres se souviennent, vecteurs de transmission et de formation individuelle et collective mais aussi de création.

« N'est-ce pas le pouvoir de la mémoire qui donne son envol à l'imagination ? » Akira Kurosawa