Communiqué du Collectif des Associations Partenaires de l'École d'Indre-et-Loire

24 janvier 2024

Nous, associations partenaires de l'éducation nationale, issues de l'éducation populaire, rappelons que la loi immigration votée le 19 décembre à l'Assemblée Nationale est contraire aux principes même d'une vie en société, juste, égalitaire, émancipatrice.

Nous, associations membres d'un vaste mouvement pédagogique émancipateur par essence, populaire et respectueux de la personnalité de chaque enfant et de la Convention Internationale des Droits de l'Enfant par voie de conséquence, ne pouvons accepter que la vie de certain?e?s élèves soit rendue encore plus difficile en raison de la nationalité de leurs parents.

Nous dénonçons avec force cette nouvelle discrimination qui aurait des applications intolérables dans une éducation nationale déjà violemment attaquée depuis de longues années dans ses fondements égalitaires et émancipateurs.

En effet, avec le principe de préférence nationale instauré de fait par la loi immigration, c'est une discrimination par la nationalité qui s'avance.

Encore une fois l'État, par cette loi inspirée du concept d'extrême-droite de « préférence nationale », compte faire porter la responsabilité de leur situation aux personnes dans la misère, créant une distinction insupportable entre bons et mauvais pauvres, selon l'origine et la nationalité.

Les associations partenaires de l'éducation nationale signataires rappellent que les enfants sont toujours les premières victimes de la barbarie des adultes et que tous les éducateurs et toutes les éducatrices ayant la Convention Internationale des Droits de l'Enfant comme texte de référence ne peuvent accepter tout ce qui va à son encontre.

Nous rappelons également que les valeurs éducatives d'un pays démocratique sont fondées sur le respect de la différence, la découverte de l'altérité et l'aide apportée sans aucune condition préalable à qui en a besoin.

Ce sont les raisons pour lesquelles nous demandons la non-promulgation d'une loi Immigration contraire à toutes les valeurs universelles et émancipatrices que nous défendons.

Dans la même rubrique

Lire aussi...